Condoléances à la famille d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba

Hommage à Etienne Tshisekedi wa Mulumba

Juste derrière Patrice Lumumba, Etienne Tshisekedi est le plus populaire des Congolais à avoir marqué positivement l’histoire postcoloniale de leur pays. A ce titre, « Ya Tshitshi », comme aiment l’appeler affectueusement les Congolais, est bien celui qui devait jouer le rôle déterminant dans le dénouement de la crise de légitimité et le marasme institutionnel généralisé ourdi par le régime sortant de Joseph Kabila. Son brusque décès, au moment ultime des négociations, hypothèque-t-il la conclusion effective et l’application efficiente de l’Accord de la Saint-Sylvestre ? La résolution définitive de la crise politique congolaise ? L’avenir de sa plate-forme politique, le Rassemblement ? L’avenir de son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ? Toujours est-il que dans les cruciales négociations politiques en cours, en tant que leader charismatique de toute l’Opposition politique congolaise, il a été unanimement pressenti comme la condition sine qua none de leur éventuel succès. Sa mort ne pouvait donc tomber au pire moment ! Sa soudaineté laisse sa famille biologique décontenancée, certes, mais aussi sa famille politique ainsi que l’ensemble du peuple congolais médusés et interloqués. A Dieu de lui pardonner ses éventuelles erreurs de parcours !

 

Pareillement surprise et profondément peinée par la précipitation de cette disparition du Président du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement et de l’UDPS, je suis néanmoins certaine que tous ses proches affligés et ses proches collaborateurs consternés seront amplement réconfortés par des millions de messages de sympathie et l’afflux des présences physiques humaines pour les entourer et les consoler. Je ferai moi-même aussi le déplacement physique pour.

 

Tous, ses héritiers, ses admirateurs et mêmes ses détracteurs, nous garderons en mémoire le caractère intransigeant, inflexible du leader politique, certes ; mais aussi le charisme d’un chef responsable constamment opposé à la lutte armée et son obsession légendaire pour le dialogue comme voie et moyen privilégiés de résolution des crises politiques jusqu’à préférer l’échec pour éviter la violence d’où qu’elle vienne. En quittant la terre des hommes au moment où le Congo traverse la plus grave crise de son histoire, il laisse bien des champs en friche. Il nous reste à espérer et à souhaiter que les protagonistes, qui s’affrontent au front, trouvent dans son charisme et dans son assiduité le suc nécessaire au réarmement moral et au sursaut patriotique indispensables à la résorption de la crise !

 

Au nom de la Convention des Congolais de l’Etranger, CCE en sigle, au nom de ma famille ainsi qu’en mon nom personnel, je présente mes condoléances les plus profondes et les plus attristées à la famille biologique de l’illustre disparu, à son parti politique, au prestigieux Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement ainsi qu’à tout le peuple congolais ; qui a toujours su se lever comme un seul homme pour soutenir ses combats politiques à travers des décennies.

 

Fait à Genève, le vendredi 3 février 2017

 

Au nom de la Convention des Congolais de l’Etranger (CCE),

 

                                                                            la Présidente

                                                               Séverine TSHIMININ MBUYI