La CENCO accueille les desiderata de la CCE

CENCO et CCE

conviennent d’une

collaboration étroite

et dans la durée

Dans le souci d’organiser une séance d’échange entre, d’une part, les médiateurs de la crise politique congolaise et, d’autre part, la diaspora congolaise, avec perspectives d’instaurer un dialogue constructif permanent, une délégation de la Convention des Congolais de l'Etranger, CCE en sigle, a passé la demi-journée du mercredi 1er février 2017 avec la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO ), de passage en Suisse, dans son centre de formation dans la banlieue de la Genève internationale. Conduite par sa présidente, Mme Séverine Tshimini Mbuyi, la délégation de la CCE a eu des séances de travail avec la direction de la CENCO, respectivement avec son Secrétaire général-adjoint, Révérend Abbé Donatien Nshole, le Président Mgr Marcel Utembi, ainsi qu’avec le Vice-président Mgr Fridolin Ambongo.

 

Si les discussions avec l’Abbé Nshole ont été plus étoffées et étendues aussi bien à la teneur et portée de l’Accord de la Saint-Sylvestre qu’aux péripéties ayant émaillé le processus conduisant à sa signature, la rencontre avec Mgr Utembi s’est surtout appesantie sur des questions organisationnelles et de collaboration. En plus d’une requête incisive sur la prise en compte de la diaspora congolaise dans les concertations nationales, les requêtes de la Présidente de la CCE, Mme Tshimini, auprès des autorités ecclésiastiques congolaises visaient trois prestations expressément différenciées dans les domaines de partage et de communication :

  • une conférence de presse au Club suisse de la presse avec les journalistes suisses et médias accrédités à l’ONU ainsi qu’avec les ONG, OI et les missions diplomatiques liées à la Genève Internationale ;

  • une séance d’échange avec la communauté congolaise de Suisse et de France voisine tant sur la pertinence et la portée de l’Accord de la Saint-Sylvestre que sur les perspectives de suite de la mission de bons offices entreprise par la CENCO ;

  • une réunion de travail thématique plus technique visant à mettre en exergue et confronter les stratégies de sortie de la crise congolaise élaborées par les différents think tanks des Congolais de l’étranger.

 

D’emblée, l’idée d’une conférence de presse a été rejetée manifestement par principe ; alors que les deux autres séances de travail et d’échange avec la diaspora congolaise n’ont pas été matériellement réalisables. Les évêques ont évoqué un programme surchargé et conçu pour eux et sans eux par leurs hôtes suisses. Toutefois, ils se sont montrés ouverts à recevoir les attentes et desideratas de la diaspora par écrit et se sont engagés à aller les étudier plus attentivement et y répondre de manière appropriée ; dans une perspective d’établir consécutivement et corrélativement des relations de collaboration dans la durée.

 

Lwakale Mubengay BAFWA
Rapporteur