Aux forces armées et à la police de sécurité de se mettre du côté du Peuple

Appel du Corps des Volontaires pour la République (CVR) à l’union nationale de toutes les forces vives congolaises pour le départ de Joseph Kabila du pouvoir le 19 décembre 2016

 

Le Corps des Volontaires pour la République (CVR) appelle à l’union nationale de toutes les forces vives congolaises pour le départ de Joseph Kabila du pouvoir ce lundi 19 décembre 2016. L’heure est grave, car le défi est le départ sans condition du dictateur Kabila qui a tout fait pour qu’il n’y ait pas d’élections. Il faut éviter un faux dialogue piège à neuf jours fermes de la fin du mandat du précité. Après le départ de Joseph Kabila, nous allons nous mettre ensemble pour la mise en place d’une transition exceptionnelle sans le Président sortant. Transition qui nous permettra de restaurer l’autorité de l’Etat et d’organiser des élections irréprochables à tous les niveaux. Il n’y aura jamais d’élections libres, transparentes, démocratiques et justes avec Joseph Kabila, sinon un nouveau chaos.

 

Aux forces armées, à la police et aux autres services de sécurité

 

     Le Corps des Volontaires pour la République (CVR) demande aux forces armées, à la police et aux autres services de sécurité de se mettre totalement du côté du Peuple Congolais pour le départ de Joseph Kabila ce lundi 19 décembre 2016. Qu’ils mettent en place un service de vigilance nationale pour suivre les faits et gestes de milliers de mercenaires payés par Joseph Kabila pour massacrer de nouveau la population, comme en janvier 2015 et en septembre 2016. Ils doivent travailler en parfaite communion avec la population congolaise pour le départ sans condition de Joseph Kabila.

 

A tous les pays voisins de s’abstenir d’envoyer leurs militaires en République Démocratique du Congo, car cela aura une conséquence néfaste sur la paix dans toute la région

 

La République Démocratique du Congo en feu, c’est toute la région des Grands Lacs qui sera en feu et aucun pays ne s’y échappera. Les pays qui veulent maintenir Joseph Kabila de force devraient peser le poids du grand risque qu’ils prennent pour la paix en Afrique centrale et dans la région des Grands Lacs. Le CVR demande déjà à la Cour Pénale Internationale de se tenir prête pour une enquête internationale sur les massacres qui vont être perpétrés par les mercenaires et forces armées de pays voisins de la République Démocratique du Congo.

 

La jeunesse congolaise doit être vigilante pour éviter qu’on les massacre au profit de partage insensé du pouvoir de certains politiciens véreux, égoïstes et trahissant les intérêts du peuple

 

     La jeunesse congolaise n’est pas morte en janvier 2015 et en septembre 2016 pour faciliter le partage du pouvoir à des politiciens véreux et à certains membres sans scrupule de la société civile. Tout cela pour favoriser le glissement criminel de Joseph Kabila au pouvoir. Mobilisons-nous pour mettre fin à cette injustice criminelle.

 

Joseph Kabila a une chance exceptionnelle d’annoncer son départ du pouvoir avant le 19 décembre 2016 pour que nous mettions en place une transition exceptionnelle

 

Joseph Kabila va entrer dans l’histoire en quittant le pouvoir le lundi 19 décembre 2016 à 8h00 du matinLe Corps des Volontaires pour la République (CVR) appuie la mise en place d’une transition exceptionnelle en République Démocratique du Congo après son départ. La crise est profonde. Nous devons tous nous retrouver autour d’une table pour adopter une nouvelle feuille de route qui n’est pas l’Accord politique des deuxièmes concertations nationales de Joseph Kabila qui viennent de se tenir à la Cité de l’OUA.

 

Le CVR est un mouvement citoyen qui ne vise pas la magistrature suprême de la République Démocratique du Congo

 

    Le Corps des Volontaires pour la République (CVR) est un mouvement citoyen engagé dans la protection du peuple congolais et du Congo. Nous ne visons pas de prendre le pouvoir. Mais le CVR tient à mettre la Maison Congo en ordre et en vraie paix pour une démocratie forte, stable et durable. Tous les Congolais, quel que soit leur engagement politique, doivent vivre au Congo et personne ne devra fuir.

 

Désormais, le mot d’ordre est clair : « Aucun Congolais ne peut tirer sur un Congolais ». Aucun militaire, aucun policier, aucun agent de sécurité ne peut tirer sur un Congolais, comme sur un étranger. Mais il faut neutraliser les malfaiteurs qui veulent mettre le Congo à feu et à sang pour leurs intérêts personnels et criminels. Les forces armées et de sécurité doivent être totalement du côté du peuple congolais pour la mise en place d’une transition exceptionnelle sans Mr Joseph Kabila qui en est le vrai problème. « Un homme averti en vaut deux ».

 

  Le CVR est le corps de volontaires congolais décidés de se sacrifier pour leur pays. Notre devise est : « Toujours servir et non se servir ». Nous devons apprendre aux générations congolaises présentes et futures les vertus de servir leur peuple et leur pays.

 

                                           Ainsi fait à Paris, le 10 décembre 2016

 

 

                                            Le Président National du CVR
                                            Colonel Justin KONGOKUPIKA

 

  

 

 Corps des Volontaires pour la République (CVR)

Mail : ouinouspouvons@hotmail.com

Tél. : (0033) (0) 7 51 52 56 93