22. juin, 2016

LA CONVENTION DES CONGOLAIS DE L’ETRANGER PLACE LES HOMMES DE DIEU DE LA DIASPORA FACE À LEURS RESPO

COLOGNE (ALLEMAGNE) LES MINISTRES DE DIEU À LA RENCONTRE DE LA DIASPORA CONGOLAISE

Hier, la salle de l’église la grâce de Dieu, située dans l’immeuble abritant les bureaux de l’AGK à Cologne-Ehrenfeld était pleine à craquer. Des Congolaises et Congolais venus de Suisse, de Belgique, de France et d’Autriche s’y étaient rassemblés dans un colloque organisé par la Convention des Congolais de l’ Etranger en partenariat avec l’AGK (Afrikanische Gemeinde Köln). Il y avait aussi plusieurs prêtres et pasteurs venus de plusieurs villes d’Allemagne étant donné que les thèmes chosis tournaient autour du rôle des hommes de l’église dans la diaspora congolaise tant pour son intégration dans ses pays d’accueil que pour la reconstruction de la RDC.

Il y a eu plusieurs interventions parmi lesquelles nous retiendrons celles de monsieur Malekera et du pasteur Simon-Pierre Tshitungu. Monsieur Malekera, parlant du rôle des prêtres et pasteurs dans les défis d’intégration des Congolais de la diaspora, s’est basé essentiellement sur la mission de Moise dans sa double dimension d’homme spirituel et politique. Moise était homme de Dieu qui entretenait des bonnes relations personnelles avec Dieu, mais en homme politique, il s’était engagé corps et âme dans la libération du peuple israelien. Selon Malekera, « on ne peut pas se limiter au spirituel. Le spirituel, le social, le politique et l’économique vont ensemble dans le processus de libération ». Les prêtres et pasteurs d’origine congolaise devraient avoir la même attitude que Moise...