13.06.2016

Défis d’intégration de la diaspora congolaise dans ses pays d’accueil et de solidarité avec le Congo, rôle et responsabilité des pasteurs et prêtres

 

Samedi 18 juin 2016, Köln

 

 

 

 

 

 

Journée de rencontre et de partage avec les pasteurs et prêtres d’origine congolaise en Allemagne

 

Désormais l’une des plus abondantes et des plus dynamiques au monde, la diaspora congolaise doit développer des stratégies d’intégration à même de mettre en valeur plus efficacement les atouts dont elle est détentrice. L’ère de« petits boulots » et de formations séquentielles en vue d’obsessionnel retour d’apparat à Kinshasa pour frimer est-elle révolue ? C’est l’une des gageures que tient à relever la CCE. Mettre en exergue la place et le rôle des ecclésiastiques face aux défis posés à la diaspora congolaise ne saurait donc occulter l’objectif majeur du Colloque de Cologne ; destiné, avant tout, à scruter facteurs et modalités d’intégration des Congolais de l’étranger dans leurs pays d’accueil ainsi que leur solidarité envers la mère-patrie. Face aux défis de l’intégration, à quels problèmes spécifiques les Congolais de l’étranger sont-ils réellement et désavantageusement confrontés ? A l’instar de la diaspora juive, quels modes d’intégration favoriseraient leur réussite sociale et leur réelle prospérité ici et maintenant ?

 

S’appuyant sur l’analyse du chômage en France et en Allemagne, Dominique Schnapperi établit une relation de cause à effet entre la volonté individuelle d’insertion et l’ascension sociale des immigrés. Illustrée par la réussite socio-politique des Juifs et des Israélites, sa typologie des modes d’intégration met surtout en exergue la formation, la mobilisation citoyenne et la participation politique comme catalyseurs de l’ascension sociale des immigrés dans leurs pays d’accueil. En effet, la diaspora juive illustre l’efficacité de ses stratégies d’intégration par son faible taux de chômage, sa réussite socio-politique et son influence politique. Soucieux de réussir ici et maintenant, Juifs et Israélites affichent rapidement leur ferme volonté d’exercer pleinement leur citoyenneté dans le pays d’immigration en investissent et s’y appropriant, autant que faire se peut, le plus vite et le plus possible, toutes les institutions accessibles dans chaque pays de leur immigration. Ce faisant, ils participent au processus de transformation de ces institutions de l’intérieur et, corrélativement, en deviennent partie intégrante, prenante...

 

S’inspirant du modèle juif et israélite, le Colloque de Cologne propose un moment de réflexion sur les modes d’intégration et de solidarité en rapport avec les besoins réels des Congolais d’aujourd’hui. C’est pourquoi, des parcours illustrant la réussite de l’immigration congolaise en Occident y seront mis en évidence. Ainsi celui de Remy Kanua, fiscaliste et fonctionnaire de l’Etat français ; il ne s’est pas contenté de sa réussite professionnelle. A la manière des Juifs et Israélites, il vise également la plus haute ascension sociale possible ainsi que le pouvoir par sa mobilisation politique dans son pays d’accueil où il est déjà l’adjoint au maire. Comme lui, Gisèle Mandaila a été le premier Subsaharien à accéder au gouvernement fédéral belge ; alors que Bertin Mampaka est un sénateur belge d’origine congolaise toujours en fonction.

 

A côté des problèmes d’intégration, le Colloque de Cologne investit en outre l’enjeu de la solidarité entre la diaspora et la mère-patrie. Comment rendre la contribution des Congolais de l’étranger à la reconstruction de leur pays d’origine plus efficace ? Malgré l’apprêté de la crise sociale, de la misère frappant sa population, d’aucuns estiment que le problème majeur du Congo aujourd’hui est d’abord politique et s’énonce en termes de conquête de la démocratie et de la bonne gouvernance. Comment la diaspora congolaise peut-elle y contribuer plus efficacement ? Les stratégies de diabolisation, de division interne et d’ostracisme vis-à-vis des institutions illégitimes actuelles ont assez montré leurs limites. Le moment est-il venu de changer le fusil d’épaule ? Sans exclusive, le Colloque de Cologne recherche, ici aussi, un éclairage circonstancié des ecclésiastiques et en appelle à l'engagement aussi bien social que politique des églises. Car, face aux défis en cours, force est d'examiner cet engagement afin de critiquer certaines dérives qui confinent les églises à l'opium et d'encourager toute initiative ecclésiastique tendant à éduquer notre peuple à la citoyenneté et à le faire participer aux enjeux le concernant.

 

 

Samedi 18 juin 2016

 

08h30 - 09h00             Accueil des participants

 

09h00 - 11h00             PREMIÈRE SÉANCE

Mme Emma Kumbela Bibikulu / Modératrice

Mme Jeannine Moninga / Rapporteure

 

09h00 - 09h05             Présentation du programme de la journée
M. Pat Patoma Gboya, journaliste (Radio Air Libre – Bruxelles), Maître de cérémonies

 

09h05 - 09h10             Mot de bienvenue

Dr. Denis Mukuna, président de l'association de la communauté africaine de Cologne

 

09h10 - 09h20             Discours d’ouverture du Colloque

Mme Séverine Tshimini Mbuyi, Présidente de la Convention des Congolais de l’Etranger (CCE)

 

09h20 - 10h20             De la nécessité et des modalités de l'intégration de la diaspora congolaise dans ses pays d’accueil

- Prof. God Okitemboii, Bergère des Communautés et Présidente de l’Association APJ de Strasbourg(France)
- M. Rémy Kanua Diyabanza[i], élu français d’origine congolaise, Conseiller municipal d’Allonnes (France)
- M. Bertin Mampaka Mankamba[ii], élu belge d’origine congolaise, Sénateur au Parlement fédéral belge

- Pasteur Mudiamdambu Mawaka, Modérateur de la paroisse « Église La Grâce de Dieu », à Köln

 

10h20 - 11h00             Débat

 

11h00 - 11h15             Pause-café

 

 

11h15 - 13h00             DEUXIÈME SÉANCE

- Mme   Philomène Muamba / Modératrice

- Mme   Emma Kumbela Bibikulu/ Rapporteure

 

11h15 - 12h15             Défis de l’intégration des Congolais de l’étranger dans leurs pays respectifs d’accueil, quel rôle, quelle responsabilité des pasteurs et prêtres ?

- Prof. Philémon Mukendi Nkonkov, écrivain,ancien Ministre de la République Démocratique du Congo (RDC)
- M. Albert Cirimwami Malekeravi, Président du Conseil d’administration de l’asbl SimaKivu, Bruxelles

- AbbéJean-Pierre Badidike, écrivain, Vice-doyen, UP Notre-Dame de Fatima, membre du Groupe épiphanie

 

12h15 - 13h00             Débat

 

13h00 - 14h00             Pause-dîner (repas pris ensemble : authentique cuisine congolaise)

 

 

14h00 - 15h40             TROISÈME SÉANCE

Mme  Arsène Bondjuka / Modératrice

Mme  Jeannine Moninga / Rapporteure

 

14h00 - 15h00             Défis de la participation de la diaspora congolaise à la reconstruction et au développement du Congo, quel rôle, quelle responsabilité des pasteurs et prêtres ? 

- M.  Anicet Mobevii, historien, chercheur et journaliste indépendant ; membre du groupeDEFIS de Paris
- Pasteur Simon-Pierre-Richard  Tshitungu Kapinga Mupompa, Représentant de la CCE en Allemagne
- Abbé
Jean-Pierre Mbelu Babanya Kabudi, Curé de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, Nivelles, membre du Groupe épiphanie

 

15h00 - 15h40             Débat

 

15h40 - 16h00             Pause-café

16h00 - 18h00             Table ronde

M. Kerwin Mayizo, animateur

 Prof.  God Okitembo, rapporteure

 

Quels rapports entre institutions et diaspora congolaise ? Points de friction ? Avantages et inconvénients à restaurer des relations harmonieuses entre institutions et diaspora congolaise ? Pistes possibles de restauration ?

 

Introduction : « La diaspora congolaise face aux institutions internationales… »
Mme Suzanne Monkasa, présidente du Conseil des Communautés africaines en Europe

 

Panélistes :

- Prof. God Okitembo, Bergère des Communautés et Présidente de l’Association APJ de Strasbourg(France)
- Dresse Aurore Kinduelo Lutumba, Médecin généraliste à Combs-la-Ville (France) 
- Mme H. Missenga Massambombo, représentation de l’Union pour la Nation Congolaise,UNC, en Allemagne

- Mme  Gisèle Mandaila Malamba, élue belge d’origine congolaise, ex-Ministre belge chargée des familles
-
Honorable Omer  Ntumba Shabangi, ancien Ministre au Gouvernement central de la RDC

- M. Prince Djungu Tambwe,communicologue, membre du « Collectif de jeunes congolais de Belgique »
- M. Dieudonné Lakama, représentant et animateur de l’ASBL « CHANGE » de Belgique
- M.
Sébastien Muamba, représentant et animateur de l’ASBL « CHANGE » de Belgique
- M.
Guy-Lambert Santimi, écrivain, représentant de «Congo en Légitime Défense », CLD, en Belgique
- Dr.
Charles Ntuité, fondateur de « SOS-le grand besoin de la population », Re.De.Co.eV, organe de bienfaisance

 

18h00 - 20h00             Pause-souper (repas pris ensemble : authentique cuisine congolaise)

 

 

 

20h00 - 20h10             Résolutions du Colloque de Bruxelles (décembre 2015) : état des lieux

Mme Gisèle Mandaila Malamba Présidente de la Commission du suivi des résolutions des colloques de la CCE

 

20h10 - 20h20            Adoption du Mémorandum à déposer au Bundestag allemand

Dr. Denis Mukuna, président de l'association de la communauté africaine de Cologne

 

20h20 - 20h30             Adoption des résolutions de la Journée de Cologne

Pasteur  Simon-Pierre-Richard  Tshitungu Kapinga Mupompa, Représentant de la CCE en Allemagne

 

20h30 - 20h40            Adoption de la Déclaration de Cologne

M. François Kamba, Responsable de la Commission scientifique de la CCE

 

20h40 - 20h50            Adoption du Rapport de synthèse

Prof.  God Okitembo, Rapporteure générale de la Journée de Köln

 

20h50 - 21h00            Installation de l’Antenne allemande de la CCE

Pasteur  Simon-Pierre-Richard  Tshitungu Kapinga Mupompa, Représentant de la CCE en Allemagne

 

21h00 - 21h10             Annonces

M. Claude Bakole, Coordinateur principal adjoint de CAP Kananga

 

21h00 - 21h20             Discours de clôture des travaux et remerciements

Mme Séverine Tshimini Mbuyi, Présidente de la Convention des Congolais de l’Etranger (CCE)

 

 

Le discernement à la lumière du débat contradictoire !

 

« Seul un peuple conscient de son histoire peut changer son sort ! »

M. Ferdinand Ilunga Nkonko

 

Organisationviii

 

- Mme Séverine Tshimini Mbuyi(Genève-Suisse)
+ 41 78 879 95 31
severinembuyi@bluewin.ch

 

- Dr. Denis Mukuna (Cologne-Allemagne)
+ 4915737667807
drdenismukuna@aol.de


-
Pasteur Simon-Pierre-Richard Tshitungu wa Kapinga Mupompa (Iserlohn-Allemagne)
+ 49 176 610 586 78
spiritshit0853@yahoo.com

 

- Pasteur Ghislain Sona Matundu (Köln-Allemagne)
+49 15213244299
matundu_s@yahoo.fr

- Pateur Mudiamdambu Mawala (Köln-Allemagne)
+
49 15214876770
affomepe@yahoo.fr


- Abbé Constantin Panu-Mbendele (Landau-Allemagne)
+491602524070
panumbendele@yahoo.com

 

 

- M. Alain Muntumosi

+49152 14761147

+49157 70271989

alainmuntumosi@hotmail.com

 

E-mails officiels de contact :

admin@convention-congolais-etranger.ch

Info@conventiondescongolaisdesuisse.ch

 


Nos sites web :

-
http://www.convention-congolais-etranger.ch/

-
http://www.conventiondescongolaisdesuisse.ch/415213760

 

Coordonnées bancaires :

Convention des Congolais de l’Etranger (CCE) rue Chabrey 35 CH - 1202 Genève


Compte postal de la CCE : N° 14-160901-9

IBAN : CH2009000000141609019

 

Église La Grâce de Dieu
Weinsbergstrasse 190
D - 50825 Köln-Ehrenfeld

 

i Dominique Schnapper, sociologue, auteure notamment de L’Epreuve du chômage, en 1981.

ii Intitulé exact de la communication de la Professeure Okitembo : « Quelle intégration pour les ressortissants congolais, dans leurs pays respectifs d'accueil, particulièrement en Occident ? »

iii Titre précis de l’exposé de M. Kanua : « nécessité et modalités d'intégration des membres de la diaspora congolaise dans leurs pays respectifs d’accueil».

 

iv Intitulé exact de la communication de l’Honorable Mampaka : « Mobilisation citoyenne et participation politique comme facteurs d’intégration… ».

 

v Titre précis de l’exposé du Professeur Mukendi : « La foi chrétienne et l’engagement social en RDC».

 

vi Intitulé exact de la communication de M. Malekera : « Quand la bible aligne les missions du Pasteur et du politicien à celle de Moïse ».

vii Intitulé exact de la communication de M. Mobe : « La politique est une manière exigeante de vivre l’engagement chrétien au service des autres ».

 

 

viii L’entrée au colloque est libre et gratuite. Mais son organisation s’appuie sur le patriotisme, l’altruisme et les sacrifices quasi suicidaires d’un nombre très réduit des compatriotes engagés. Un geste, d’au moins 50.-euros () par participant pour amortir les frais, serait un réel soulagement et considérablement apprécié !

Compte postal de la CCE : N° 14-160901-9


IBAN : CH2009000000141609019