A la tribune lui offerte par la Convention des Congolais de l'Etranger, CCE en sigle, le présidentiable Georges Alula affirme sa ferme opposition au dialogue de Kabila et ne vise que les élections pour permettre une alternance politique démocratique apaisée au Congo