Quels facteurs endogènes favorisent coups d'Etat et dictatures au Congo ?

Convention des Congolais de l’Etranger, CCE


présente :

QUELS FACTEURS ENDOGENES FAVORISENT DES COUPS D'ETAT ET DES DICTATURES AU DETRIMENT DE LA DEMOCRATIE AU CONGO ?

COMMENT Y REMEDIER ?

 Dans un souci pédagogique de contribuer à l’éveil et à l’éducation des consciences face aux échéances capitales en cours au Congo, la CCE organise, du 12 au 13 décembre 2015, au Sheraton Brussels Hotel, une réflexion sur les facteurs endogènes ayant subrepticement favorisé des coups d'Etat et l’avènement des dictatures dans ce pays au lendemain de son accession à l’indépendance ou favorisent encore leur persistance. « Culturels »  : l’épithète est à comprendre ici au sens péjoratif de ce qui renvoie négativement aux faits sociétaux qui influent sur nos comportements collectifs au point de faire partie intégrante de nos modes de vie.

Pourquoi ce choix des dates et de la période de l’année ? Sans superstition, constatons néanmoins que la fin de l’année rime avec une période où des événements majeurs ont marqué l’histoire du pays en bien ou en mal. Si bien que l’imaginaire collectif congolais, depuis, reste hanté par le fétichisme de cette période et influencé par la magie de son astrologie. Ici, nous y avons bien entendu recours à des fins positives ; dans l’espoir qu’une fois pour toutes, le destin du Congo pays soit désormais balisé, et ne connaisse plus de trajectoire sinueuse. Mais cela, il faut que les Congolais, par leur cohésion, par un comportement démocratique et républicain, le veuillent eux-mêmes d’abord. Avec ce Colloque, la CCE entend aussi commémorer le 1er anniversaire de son lancement officiel à Charmey, le 12.12.2014.

Si l’analyse requise des facteurs ayant favorisé l’émergence et la persistance des dictatures au Congo privilégie au moins quatre pistes de réflexion ; à savoir : 10 le détricotage ou tripatouillage de la Constitution ; 20 la politisation de l’armée, des forces de l’ordre (police et gendarmerie), des services de sécurité et de toute l’administration publique ; 30 la clientélisation de la vie politique tout entière du pays ; et 40 le lavage des cerveaux ou idéologisation des esprits. Les faits sociaux étant par définition complexes, notre approche épistémologique ne se privera pas de l’éclairage apporté par l’exploration  d’autres pistes. Toutefois, nous retenons une articulation thématique axée sur trois angles d’approche :

 

a) de manière globale, quels facteurs endogènes favorisent des coups d’Etat et des dictatures au détriment de la démocratie au Congo ?

 

b) par quels comportements les Congolais ont-ils eux-mêmes favorisé les coups d'Etat et les dictatures de la 2ème et 3ème Républiques au Congo ?

 

c) sur quelles bases bâtir et prendre un autre départ aujourd’hui : les solutions ?

Le Colloque de Bruxelles, qui interpelle les spécialistes de la question congolaise principalement dans les domaines culturel et politique, vise le discernement des Congolais, à les conscientiser sur leur part de responsabilité dans les crises politiques que connaît leur pays, tout leur indiquant les changements comportementaux à opérer pour prévenir de nouvelles impasses. Les contributions peuvent se rattacher à un ou plusieurs des fils de réflexion proposés. Les axes, thèmes et objets évoqués ne doivent être ni forcément exhaustifs ni nécessairement limitatifs ; les exposés, absolument liminaires, sont à agencer de manière à faire la principale place de réflexion au débat avec l’ensemble du public.

Les personnes inspirées et intéressées à répondre à cet appel sont invitées à s’annoncer avant le 20 octobre 2015. Les propositions de communication sont à transmettre avant le 20 novembre 2015 avec :

-          un résumé de l’exposé n’excédant pas 2'000 signes, espaces compris ;

-          un titre du projet de communication ;

-          les noms, fonctions, institution d’appartenance et adresses électroniques du conférencier.

 

Organisation et contact :

- Mme Séverine TSHIMINI MBUYI,   + 41 78 879 95 31 (Suisse)   severinembuyi@bluewin.ch 

- M. Bob CAIEMBE,                           + 32 484.051.097 (Belgique)  bconsultm@yahoo.fr

- M. Pat PATOMA,                             + 32 473 328 354(Belgiquegpatoma@gmail.com

  

µ E-mail officiel de contact : info@conventiondescongolaisdesuisse.ch

 

 

Avec le soutien de WWW.ORGANICA-CARE.COM
soins bio et produits naturels